Le totalitarisme talmudique en marche !


                 Avant-hier, au passage du cortège d’une manifestation de gilets jaunes à Paris, le venimeux Alain Fienkelcrotte, général-philosophe de l’armée talmudique anti-goy, membre de l’Académie-Yeshiva française, est sorti exprès pour y exhiber sa face livide tout droit sortie d’un affreux shtettel.
Bien entendu, il fut immédiatement reconnu et se fit copieusement conspué par quelques manifestant aux cris de « sale sioniste de merde », « casse toi » et autres « nique ta mère ».
J’attire votre attention sur ce point : pas un de ses cheveux polonais ne fut touché. Il ne fut même pas légèrement bousculé. Non rien, il n’y eu absolument aucun contact physique ! Il ne reçut même pas un crachat en sa direction, ce que eut été pourtant la moindre des choses.
Et concernant les insultes proférées à son encontre, aucune ne revêt de caractère à proprement parler antisémite. Aucun traditionnel « sale youpin » ou « race de vipères » à l’horizon. Rien.

Et pourtant, vous avez pu constater comme moi un déferlement inouïe de condamnations et de lamentations provenant de toute la classe dirigeante de ce pays ! Hommes politiques, journalistes, intellectuels, toute l’élite infâme qui nous tient à sa botte, est venue en rangs serrés, sur tous les médias (qui appartiennent comme vous le savez en grande majorité à des bouddhistes), déverser son indignation aussi larmoyante que menaçante sur nos tronches de misérables goyim terrorisés ! C’est la République qu’on insulte, la France qu’on meurtri, que dis-je l’Europe, le monde, l’Univers même ! La bête immonde, les heures sombres de notre histoire, la Shoah, le savon, l’abat-jour, tout le tintouin !
Le Premier ministre et son gouvernement ont prévu de se rendre demain au rassemblement qui a été organisé à Paris à la Place de la République, pour s’insurger vigoureusement contre ce pogrom symbolique. Ils vont venir, en rangs serrés se prosterner en pleurs aux pieds de leurs maîtres de la communauté de Lumière. Ils vont aussi leur renouveler leur allégeance et les assurer plus que jamais de leur totale soumission !
Dans la foulée (c’est bien ficelé tout ça hein ?!) un proche de loi sera déposé à l’Assemblée Nationale pour, tenez-vous bien, interdire et criminaliser toute critique du sionisme ! Sionisme qui, rappelons-le est une idéologique politique, comme le communisme ou le fascisme. Et bien ça sera fini, tu devras officiellement fermer ta gueule toi, misérable goy ! Au point où ils en sont, ils pourraient également inclure un article faisant officiellement de la judéolâtrie la religion officielle de la République, avec obligation pour chaque citoyen de faire teshouva pour tous les crimes antisémites commis par ses ancêtres depuis l’aube des temps.
Ce projet de loi sera ainsi offert en offrande le lendemain – mercredi – par le président Emmanuel Macron au Sanhédrin, alias le dîner annuel du Crif, en gage de son dévouement absolu à la cause hébraïque. Magnifique !
Bref, on atteint ces jours-ci un niveau de délire et d’hystérie philosémites absolument hallucinant et inédit dans l’histoire ! Nous assistons à un véritable lynchage du peuple goy dont on exige une auto-flagellation perpétuelle et toujours plus intense.
Le seul point « positif » dans tout ça, c’est qu’on va en finir comme ça de manière officielle avec l’escroquerie de la distinction entre judaïsme et sionisme , qu’a fait perdurer un siècle de gauchisme. Il est maintenant clair que le second n’est qu’un avatar du premier.
Aujourd’hui, la seule question que chacun de nous doit se poser chaque jour c’est : Comment lutter contre cette dictature ?

Laissez un commentaire !