Tariq Ramadan, l’ironie d’une chute.

Tariq Ramadan derrière les barreaux. Qui l’eut cru ?!

Lui, la coqueluche des médias, le pseudo islamiste à belle gueule, l’ « islamologue » (nouvelle race élevée en vue de supplantée celle des ouléma) trilingue, le Bernard-Henri Lévy des banlieues, au verbe mielleux et au phrasé envoutant, bref, l’icône de l’islam moderne et aseptisé choit lamentablement pour de sordides affaires de mœurs.

Alors étant donné les dégâts énormes que son discours maçonnique sous emballage islamique a causés depuis vingt ans dans la spiritualité et l’identité religieuse des musulmans francophones, nous n’allons certainement pas verser une larme pour cet apostat et son misérable sort.

Nous n’allons pas non plus lui jeter la pierre et hurler avec les louves. A son niveau de notoriété et d’aisance financière, qui ne succomberait pas au chant des sirènes provenant des cohortes de Samira et de Naïma en chaleur, se bousculant à la sortie d’une conférence triomphale ?

Non, ce qui retient notre attention et nous fait réagir dans cette pitoyable affaire, ce sont deux choses.

D’une part, nous rappelons que les affaires de mœurs scabreuses dans lesquelles s’empêtrent piteusement le docteur helvète sont connues depuis longtemps, à l’état de rumeurs tout du moins, par de nombreux musulmans du « milieu ». Il est donc très probable que les services de renseignements français soient parfaitement au fait de toutes ces histoires depuis de nombreuses années. Il est donc intéressant  de se demander pourquoi est-ce seulement maintenant que ces sombres affaires sont mises en avant pour provoquer la chute de frère Tariq ?

Le Système a-t-il estimé que la vague « balance ton porc » venue d’outre-Atlantique ouvrait une fenêtre idéale pour lancer le processus de liquidation d’un agent périmé, qui après avoir servi  fidèlement et efficacement sa cause et ses intérêts se trouve depuis quelques années en déclin dans la communauté musulman, perdant ainsi son utilité ?

Est-ce un moyen pour le Système d’intimider la communauté musulmane et ses « leaders » en leur montrant la puissance de sa force de frappe ?

Est-ce enfin, un moyen de cracher encore un peu plus sur l’homme arabe s’accrochant à son patriarcat suranné, en montrant à l’opinion publique que pieux ou non, l’oriental est un monstre envers les femmes ?

Est-ce pour ces trois à la fois et un peu plus encore ?…

D’autre part, nous ne pouvons manquer de relever l’ironie incroyable de la situation. En effet, alors que ce brave Tariq, en bon et servile agent de la modernité occidentale, s’est investi avec une force croissante pour inoculer dans l’organe théologique et intellectuel islamique le virus du féminisme. Il n’a cessé de parsemer dans ses livres des éloges de la femme, et de mettre systématiquement l’accent sur ses droits et non sur ses devoirs, de rappeler avec vigueur, combien il était important de la respecter, de la valoriser et finalement de se prosterner devant elle, de nous expliquer qu’elle devait être libre de mener sa vie comme elle l’entendait, de ne pas se voiler, de choisir son mari (après l’avoir fréquenté évidemment), de travailler à sa guise, y compris dans un contexte mixte, de divorcer, de s’exprimer, etc. Bref, il a tout fait pour convaincre les musulmans qu’ils devaient sur cette question (comme sur toutes les autres) s’aligner complètement sur les valeurs et principes de la modernité occidentale, en ayant de surcroit le toupet de vouloir les persuader qu’une telle hérésie serait parfaitement compatible avec les enseignements authentiques de l’islam ! Il a été jusqu’à évoquer la thèse que ce serait Adam (as) qui aurait fauté dans le jardin d’Eden en mangeant le fruit défendu et qu’Eve, son épouse, n’aurait fait, la pauvre petite, que le suivre dans sa faute, cherchant par-là à nous montrer que l’autorité de l’homme sur la femme n’est une bêtise d’un autre âge, plus injuste et néfaste qu’autre chose.

Ainsi, après avoir été un bon et loyal agent d’importation du féminisme dans le cerveau des musulmans francophones en perte de repères, ne voilà t-il pas qu’il doit maintenant sa chute vertigineuse à ces mêmes femmes qu’il encensait jadis avec tant de fougue et de talent ! Quelle belle ironie du sort, n’est-ce pas ?!

Après une si grande contribution apportée à leur cause, ces femmes qu’il nous demandait autrefois d’adorer, n’ont pas eu la décence de faire preuve à son égard d’une certaine indulgence pour « service rendu ». Non, elles n’ont pas hésité à s’offrir au Système comme les clous rouillés qui serviront à le crucifier. Ces femmes à qui il nous demandait subtilement de nous soumettre, et qui, du temps de sa superbe, se jetaient à ses pieds en le suppliant de les honorer de son membre viril, les voilà maintenant, ces ingrates écervelées, en train de se ruer sur son corps blessé et de le déchiqueter en meute, telles des hyènes impitoyables, le tout sous le regard goguenard et excité des médias et de l’opinion publique, toujours friands de chair fraiche et de sang.

Dans l’Evangile de Mathieu (chapitre 26) il est dit « Qui prendra l’épée périra par l’épée ». En ce qui concerne notre cher Tariq, il faut remplacer « épée » par « femme ».

Alors Tariq ? Qu’en penses-tu maintenant que tu as beaucoup de temps libre ? La femme a-t-elle été ta voie de salut, ou bien la cause de ta déchéance ?

Laissez un commentaire !

  1. Le mot bougnoule que j’ai employée ne vise aucunement les arabo musulmans c’est juste comment ceux qui ont promu mis en avant tarik le considère car ils méprise férocement les arabes ou tous ce qui ressemble de près à un arabe ou musulmans,juste ils s’en servent pour leur cause.

  2. Seul dans sa céllule, tarik le moderniste aura peut-être compris que lorsque qu’un « bougnoule » sert l’occident ya toujours le jour où l’occident le trahi,lui fait un sale coup…
    Tarik l’agent du mondialisme pour fondre l’islam dans le nouvel ordre mondial,est un grand collectionneur de maîtresses et d’images de sites pornographiques cela n’en fait pas un violeur.
    Tous savaient qu’il collectionné les maîtresses aucune fois les journalistes n’ont mentionné ce fait et pourtant il cumulé les plateaux tv radio ….
    Lorsque l’affaire weinstein et s’en est suivit balance ton porc il s’est avéré aucun arabe aucun arabo musulman figure dans cette liste.
    Puis trois hyènes au cv répugnant accusent tarik de viol.
    Comme sa tombe bien pour qu’il ne reste dans les média etc que l’affaire tarik
    Alain Finkielkraut <>et puis patatra ,les noyeurs de poisson attrapent ,bien malgré eux,un tres fros poisson islamiste.>

    Mon avis est que l’affaire tarik le violeur est montait de bout en bout pour faire parraître l’affaire weintein et autres comme moins grave,d’où les accusations falacieuse de ultra violence de tarik et de glauque tarik urine sur les femmes etc.
    La fille de tarik est diplomé en étude de genre.
    Ce sont pas des musulmans.
    La confrérie des frères musulmans à deux branches l’une qui massacre les musulmans et les membres de groupe politique du monde musulman qui gène les l’intérêt des usa et l’autre branche c’est celle représenté par tarik ,sa fille les modernistes …..les deux branches au service du mondialisme de deux manières différentes

  3. Ce que vous dites est juste mon ami,seulement l’autre côté de l’affaire Tarik Ramadan/Henda Ayari (deux faces de la même médaille), c’est la présence d’innocence. Ces merdias et une partie de l’opinion politique française (Valls et Cie) l’ont condamné avant que la justice n’ait dit son dernier mot.C’est ce point que j’ai défendu et que je défendrai toujours inchallah. Autre point qu’il faut éviter à tout prix,nous musulmans,c’est de ne pas apostasier celui reconnaît l’Unicité d’Allah et la vérité du Prophète et Messager d’Allah, bénédiction et salut sur lui et sur sa noble famille,sauf dans le cas où il annonce lui-même qu’il abjure l’Islam comme ces individus Madjid Okacha et Walid El Husseini.
    Je sais que Tarik Ramadan a dit des choses contraires aux enseignements de l’Islam comme vous l’avez si bien indiqué dans votre article mais ,se déclarant musulman, on ne doit pas se mettre du côté de ces ennemis de l’Islam qui veulent, à travers cette affaire de Tarik Ramadan, porter un coup fatal à la présence des musulmans en sol français.